Menu

Articulation en bref

Articulation

Composée de plusieurs éléments :

  • 2 os reliés par l’articulation comme un trait d’union     articulation normale
  • le cartilage qui enrobe les extrémités de ces os et qui assure à la fois leur glissement l’un sur l’autre et « l’amortissement» des chocs
  • la capsule articulaire, fibreuse, reliant les os entre eux ,et assurant la stabilité de l’articulation
  • la membrane synoviale sécrétant le liquide synovial et recouvrant l’intérieur de la capsule
  • le liquide synovial qui permet de lubrifier l’articulation

Située à la jonction de deux os, l’articulation dépend du bon état du cartilage.

À l’état normal, le cartilage se renouvelle lentement, mais ce renouvellement dysfonctionne sous l’effet de l’âge, de pressions continues ou répétées, qui accentueront sa dégradation.

Cartilage

A l’état normal, le cartilage est composé de fibres de collagènes élastiques. Son rôle est de permettre le déplacement des os lors d’un mouvement et d’amortir au maximum les chocs lors de ces déplacements osseux. Lorsque le squelette est en mouvement, le cartilage sert à protéger nos articulations, sans lui nous ne pourrions pas bouger autant.

Les composants d’une articulation s’usent régulièrement, à commencer par le cartilage.

L’usure de ces articulations qui se traduit par l’arthrose se manifeste selon le schéma suivant, au début:  

arthrose-debutante

Le cartilage se dégrade progressivement mais sûrement. Puis plus le temps va passer, ou le travail physique se poursuivre, sollicitant fortement ces articulations plus l’arthrose va devenir marquée et chronique avec un schéma plus caractéristique :

articulation   Le cartilage s’est dégradé et devient inopérant pour amortir les mouvements.

Souplesse du mouvement

Des gestes simples du quotidien comme lacer ses chaussures, boutonner sa chemise, monter les escaliers ou attraper un objet en hauteur, peuvent alors devenir plus difficiles à réaliser.

La souplesse fait partie des qualités physiques d’une personne, au même titre que la force, ou la vitesse. Cela permet la mobilité articulaire avec plus ou moins d’amplitude dans les mouvements.

Elle mobilise les systèmes musculaires et articulaires pour apporter une certaine amplitude ou aisance gestuelle, une mobilité tout en douceur. Il est donc important de la conserver.

La souplesse naturelle varie beaucoup d’une personne à une autre, bien sûr, mais certains facteurs peuvent l’influencer comme l’âge, le sexe ou l’état de fatigue.

Ainsi, des raideurs peuvent apparaître, donnant la sensation d’articulations engourdies, comme coincées ou des articulations qui « craquent » lorsqu’elles sont sollicitées.

La souplesse est une faculté qu’il est nécessaire d’entretenir.

Si les articulations deviennent sensibles, le corps a tendance à s’engourdir comme par exemple après une nuit de sommeil, et elles peuvent devenir raides.

Pour lutter contre cet enraidissement, il est alors conseillé de réaliser des exercices de réveil musculaire, d’échauffement ou d’étirements pour « dérouiller » son corps et retrouver sa souplesse articulaire.

Quand l’arthrose sévit, la souplesse des gestes et postures disparaît progressivement et la douleur se met en place, symptôme d’appel pour consulter les médecins. Comment soigner l’arthrose naturellement ?

Les spécialistes conseillent de les mobiliser en douceur, en sélectionnant des activités sportives à faible impact pour les articulations comme la natation, la marche, le vélo ou par des exercices de souplesse et d’étirements (gym douce, natation, yoga, …). Il est impératif adapter l’activité de restauration en fonction de la «sensibilité» surtout sans jamais «forcer». Comment combiner sport et articulation ?